Les inondations du mois de mai ont sévèrement touché notre département ainsi que la Seine-et-Marne et le Loiret voisins. Dans certains endroits le niveau de l’eau a été supérieur à celui de la crue de 1910 dont les traces sont toujours visibles sur une pierre du pilier de l’ancien pont de Champigny (ci-dessus).

Les images de l’orage apocalyptique du 27 mai où la grêle est tombée sans discontinuer durant vingt minutes, resteront dans les mémoires. Feuilles et bourgeons des vignobles de Saint-Bris, Chitry et Préhy littéralement hachés, les viticulteurs ont dû faire une croix sur la récolte 2016. Les assurances auront leur rôle à jouer. Mais le drame reste le décès d’un garçonnet de trois ans, retrouvé noyé à Saint-Martin d’Ordon.

A Courlon, l’eau a inondé les jeux pour enfants à l’Ilot sans atteindre toutefois son niveau du 1er mai 1998 où l’eau recouvrait le bas de la rue de l’Ilot et la route de Champigny. Nous rappelons qu’un panneau d’informations sur le niveau de la rivière à Courlon, est consultable au bas de l’avenue Charles Mazière (sur la droite en descendant l’avenue).