Une unité de traitement de déchets radioactifs de faible activité était envisagée à Évry. Le porteur du projet annonce renoncer, mais les associations environnementales restent mobilisées.

Le mois dernier, Séché Énergies (*) a présenté à la Communauté de communes Yonne nord (CCYN) un projet industriel. La société envisageait d’acquérir plusieurs hectares dans la zone d’activités d’Évry, pour y construire une unité de traitement de déchets faiblement radioactifs.

« Pas un site de stockage ou d’enfouissement, mais de conditionnement », précise la CCYN, dans un compte rendu de réunion.

UN REVIREMENT

Le projet est arrivé aux oreilles de l’Association de défense de l’environnement et de la nature de l’Yonne (Adeny) et de Sortir du nucléaire 89 (SDN 89). Celles-ci ont rapidement décidé d’organiser une réunion d’information, demain, pour « proposer une contre-information la plus objective et la plus réaliste possible ».

Revirement la semaine dernière.

Contacté, le groupe Séché a fait savoir que le projet n’était plus d’actualité. « Il y a eu de la prospection sur ce territoire, comme nous en faisons ailleurs. Nous prospectons plusieurs endroits à la fois. Mais la prospection d’Évry ne sera pas suivie d’effet », a déclaré le responsable de la communication. Dans la foulée, un courrier a été adressé au président de la CCYN. Il stipule que « Séché Énergies est chargée de réfléchir à l’intérêt de créer une installation industrielle destinée à l’élimination des déchets très faiblement radioactifs, notamment ceux produits en milieu hospitalier. Des démarches purement exploratoires sont menées à ce titre pour évaluer les besoins du territoire […] La présentation qui a été faite ne correspond pas à cette démarche et aucune suite ne sera donc donnée à cette visite. »

Le président amer

Jean-Jacques Percheminier, président de la CCYN, est très amer. Il pointe une « absence de débat de fond, contextualisé et prenant en compte le mix énergétique », une « démarche clivante et méprisante envers le conseil communautaire » et « le recours à des réflexes de peur ». Ironiquement, l’élu espère « que l’énergie consacrée à soulever une tempête dans un verre d’eau saura se redéployer en vue de commercialiser enfin la ZA d’Évry. »

Les associations ont décidé de maintenir leur réunion, « celle-ci étant déjà préparée et étant informative sur ce genre de projets », indique Jacky Berthomé, de SDN89.

Olivier Richard
olivier.richard@centrefrance.com

(*) Séché Énergies est une filiale du groupe Séché Environnement, spécialisé dans le traitement des déchets ménagers et industriels. Elle est dédiée aux déchets nucléaires.

Réunion. Vendredi, à 20 h 30, à la salle des fêtes de Gisy-les-Nobles.

Source : lyonne.fr